Le pire livre du monde (à ne surtout pas offrir aux enfants)

Elise Gravel est une illustratrice…enfin, ÉTAIT une illustratrice avant ce livre absolument débile…

Certes, il s’agit du pire livre du monde. C’est écrit en couverture. Mais quand même…

Dessins horribles, histoire d’une banalité déconcertante, fautes d’orthographe, pub cachée pour du coca, sexisme, … Ce livre est à jeter d’urgence.

Je vous en prie, ne soutenez pas son auteure car elle pourrait récidiver…ou produire un livre encore pire que le pire livre du monde. Je la sens capable tant son imagination et son vice semblent sans limite !

Franchement, Élise Gravel… il y a même du graveleux dans ce “récit” de Prinsse et de prinssesse…

Pour toutes ces raisons, “le pire livre du monde” est INCONTOURNABLE. En tant qu’adulte, j’ai ri à chaque page. On est sur sur du centième degré dans l’humour ! Les commentaires des créatures à droite de l’histoire principale sont hilarants. On frôle le génie…

Pour les enfants, il sera nécessaire d’adapter le discours parfois et d’y mettre le T(h)on (voilà que je m’y mets aussi). Mais, avec le temps, et à force de lire le pire livre du monde, s’insinuera de plus en plus en vous la notion de dérision. Une dérision qui est indispensable pour mieux vivre.

Ce livre transmet ce principe : le rire est comme une bonne douche positive qui nettoie les pensées et insuffle de l’optimisme dans nos vies.

Les enfants rient déjà plus que les adultes alors ce sera aux adultes de lire plus souvent cette histoire qui ne se prend pas au sérieux.

Une lecture thérapeutique pour petits et surtout pour les grands.

Vous êtes prêts à devenir les pires lecteurs du monde ?

Extraits :

 

“Le pire livre du monde” d’Élise Gravel est disponible sur :

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.